Fort Chabrol

mercredi 1er avril 2020, par Dumont

En cette période d’épidémie, je me suis retranché dans ma maison entourée par le virus comme dans un Fort Chabrol !
En disant cela, je me suis soudain demandé d’où venait cette expression qui est passée dans la langue française ?

Fort Chabrol désigne l’évènement qui se déroula du 12 août au 20 septembre 1899 quand Jules Guérin, président de la Ligue antisémitique et directeur du journal hebdomadaire L’Antijuif, se retrancha pendant 38 jours dans un immeuble au 51 de la rue de Chabrol à Paris. Le gouvernement français craignant une émeute nationaliste et monarchiste à l’occasion du procès en révision d’Alfred Dreyfus à Rennes, avait délivré un mandat d’amener contre lui.
En cette fin de 19ème siècle, la toute jeune carte postale allait compléter la presse en devenant le support privilégié de la photographie d’information. La presse traditionnelle n’en n’imprimait, quant à elle que peu et souvent de très petite taille.
Dans ce diaporama, vous retrouverez toute les cartes postales illustrant cet évènement raconté par les journaux de l’époque. En les étudiant attentivement, vous pourrez remarquer que les dessins parus dans ces journaux ont été faits à partir de ces photographies qui ont donc servies de modèles.