La carte postale de reportage (20) : Les gantiers et les peaussiers de Millau

jeudi 15 septembre 2022, par Dumont

Cet article est le complément de l’article de Pierre Costecalde paru dans le bulletin N°81 du Cartoclub Aveyronnais.

C’est à partir du Moyen âge que le travail du cuir prit une place importante dans le développement économique de la Ville de Millau. En effet, la production de Roquefort a fait s’accroître l’élevage ovin en capacité de fournir des peaux d’agneaux de grande qualité (le regord).
Au fil des années, le long du Tarn, les mégisseries se sont implantées à Millau.
Ce n’est que plus tard, entre le 18° et le 19° siècle, que la ganterie millavoise prit une dimension industrielle. En 1931, il y avait 66 ganteries occupant 1000 ouvriers et 2800 ouvrières. Le travail est fait à domicile et à l’atelier : 25% du travail des femmes et 50% du travail des hommes se fait à l’atelier. Il y aura 2 crises économiques pour la Ganterie Millavoise, celle des années 30 dûe à la crise de 1929 et celle des années 70 due à la concurrence mondiale et à l’arrivée du gant simili-cuir (le skaï).

- Balade dans diverses cartes

La grève des gantiers de Millau

Les gantiers ont un savoir-faire qui a été acquis par un long apprentissage. On ne peut pas les remplacer du jour au lendemain. Ils sont solidaires entre eux et forment ce que l’on pourrait appeler une "aristocratie ouvrière". Ils sont à l’origine de différents progrès sociaux comme une société mutuelle de secours, la semaine anglaise et la semaine de congé payés (en 1926) que les autres corporations n’obtiendront qu’en 1936.

Le 25 mai 1911 à la fin du contrat de 2 ans, les patrons refusent l’augmentation de salaire demandée par les ouvriers. La grève est déclarée, celle-ci durera 68 jours.

- Balade dans la série de cartes sur la grève des gantiers
- Extraits des journaux à l’époque de la grève de 1911

Manufacture GUIBERT FRERES

La Ganterie Guibert a été créée en 1877 par Aimé Guibert qui s’associa ensuite avec son frère Victorin.
Au début, uniquement manufacture de gants de peau, elle diversifia ensuite sa production en développant progressivement la mégisserie et la teinture afin de traiter elle-même les peaux brutes.
Guibert Frères poursuivit sa production jusqu’en 1984 où elle arrêta son activité de mégisserie et en 1989 cessa toute la partie ganterie.

Voir l’article publié dans le Bulletin N°55 du Cartoclub Aveyronnais par Pierre Costecalde.
- Balade dans la Manufacture Guibert
- Balade dans la série l’industrie des Gants
- Balade dans la série de cartes photos
- Balade dans la série de cartes diverses
- Balade dans les publicités

Étude sur le patrimoine industriel de la manufacture Guibert réalisée par J.P.H. Azéma

Gant JONQUET

Après avoir successivement travaillé à Millau, Grenoble et Paris, Albert Jonquet, qui débute comme ouvrier coupeur, revient à Millau en 1920 et installe sa première manufacture de gants. Albert Jonquet envisage de centraliser ses activités dans un lieu unique. En 1930, il acquiert l’usine dite des Platanes où il crée un complexe dans lequel il concentre mégisserie, tannerie, teinturerie, ganterie et comptoir de vente.
Au début de la deuxième guerre mondiale, l’usine Jonquet apparaît comme l’une des plus modernes et des plus importantes fabriques de gants d’Europe.
L’usine Jonquet est contrainte à fermer ses portes suite à la chute de la production millavoise en 1971 à cause de la concurrence et du changement radical de mode ... qui porte des gants en peau de nos jours ?

La série de 20 cartes postales sépia éditée vers 1935 dont la cartoliste est parue dans le Bulletin N°9 du Cartoclub Aveyronnais

- Balade dans les manufactures JONQUET
- Balade dans les diverses cartes des Gants JONQUET
- Balade dans les publicités des Gants JONQUET

Étude sur le patrimoine industriel de la manufacture Jonquet réalisée par F. Gales.

Gants BUSCARLET

Voir l’article publié dans le Bulletin N°50 du Cartoclub Aveyronnais par Pierre Costecalde.

- Balade dans les manufactures BUSCARLET (Série de cartes postales éditée par les Galeries Parisiennes)
- Balade dans la série des Gants KISLAV
- Balade dans les publicités BUSCARLET

Les autres peausseries et manufactures

- Balade chez Charlon}
- Balade chez Prevot-Carrière-Clusel
- Balade chez la Coopérative Ouvrière
- Balade chez Correnoz
- Balade chez Estret
- Balade chez Gil
- Balade chez Joseph Carrière
- Balade chez Lafon
- Balade chez Lauret. Entreprise créée en 1925 par Emile Lauret regroupant les activités de mégisserie et de ganterie.
- Balade chez Lux
- Balade chez Oscar Carrière
- Balade chez Vaissac et Richard
- Balade chez Vivier

- Les factures des différentes manufactures

Certains indices me laissent supposer que les photos suivantes ont été prises dans l’atelier de Ganterie Lambert mais je n’en suis pas sûr. Si vous avez des informations sur cet atelier je serai très intéressé.

- Balade dans les cartes de l’industrie de la ganterie

Merci à Pierre Costecalde pour sa contribution à cet article.

Pour aller plus loin

- Étude sur la production de gants à Millau dans la Revue géographique de 1934
- Bulletin spécial N°27 du Cartoclub Aveyronnais sur Millau.


Histoire de la ganterie
Une nouvelle salle de ganterie inaugurée au musée de Millau
Histoire syndicale des gantiers
Congés payés : les gantiers seront les premiers !
Patrimoine Millavois : La Maison du Peuple

Vidéos

Vidéo : Millau, la capitale française des gants
Vidéo : Causse Gantier - Manufacture de gants cuir et peau
Youtube : Des gants de luxe fabriqués à Millau pour le défilé du 14 juillet
Youtube : La cité gantière de Millau fait aussi dans le gant professionnel
Youtube : Olivier Fabre, gantier